Mon historique
Conseils en achat immobilier

Calculer un prêt immobilier avec un PTZ

homme travaillant sur ordinateur et calculatrice

Vous cherchez une solution pour financer un premier achat immobilier ? Si vous achetez votre résidence principale, vous pouvez peut-être bénéficier d’un prêt à taux zéro (PTZ) pour en financer une partie. Le point sur les calculs pour bien combiner un prêt immobilier avec un PTZ.

Simulation gratuite : calculez votre prêt à taux zéro
Découvrez le montant et la durée de votre PTZ en fonction de votre situation personnelle.
Voir tous nos simulateurs

Quels coûts prendre en compte dans le calcul du PTZ ?

Le PTZ peut couvrir une partie des coûts liés à l’acquisition d’un bien immobilier, neuf ou ancien, à titre de résidence principale :

  • le prix d’achat ou de la construction ;
  • les honoraires de négociation ;
  • le coût des éventuels travaux.

> À noter : les frais de notaire ne sont pas compris dans les coûts financés par un PTZ.

Le montant total de PTZ octroyé est plafonné en fonction de la localisation du logement (zonage) et de son futur nombre d’occupants :

Nombre de personnes destinées à occuper le logement Zone A bis et A Zone B1 Zone B2 Zone C
1 150 000 € 135 000 € 110 000 € 100 000 €
2 210 000 € 189 000 € 154 000 € 140 000 €
3 255 000 € 230 000 € 187 000 € 170 000 €
4 300 000 € 270 000 € 220 000 € 200 000 €
5 et plus 345 000 € 311 000 € 253 000 € 230 000 €

 

Achat dans le neuf : les calculs pour combiner un prêt immobilier avec un PTZ

Le PTZ permet de financer sans intérêts jusqu’à 40 % du montant d’un achat immobilier neuf, sous conditions de ressources et de localisation du logement. Depuis la loi de finances 2018, le bien doit en effet se situer dans une zone tendue A, A bis ou B1 pour être éligible à un financement à hauteur de 40 %, et ce jusqu’au 31 décembre 2021. S’il est situé en zone B2 ou C, le montant du PTZ a été ramené à 20 % du coût de l’opération, et ceci jusqu’au 31 décembre 2019 seulement.

> Exemples :

Calcul du financement d’un logement neuf, dont le coût total s’élève à 300 000 €, pour un couple avec 2 enfants dans la zone A :

  • le montant maximum du PTZ s’élève à 120 000 € (300 000 € x 40 %) ;
  • un prêt immobilier complémentaire de 180 000 € est nécessaire.

Si le logement est situé en zone B2 :

  • le montant maximum du PTZ est de 60 000 € (300 000 € x 20 %) ;
  • le financement doit être complété par un prêt immobilier de 240 000 €.

Les calculs pour combiner un prêt immobilier avec un PTZ pour l’achat d’un logement ancien

Le PTZ peut couvrir jusqu’à 40 % d’un achat immobilier dans l’ancien sous conditions :

  • de localisation du logement en zone B2 ou C ;
  • de réalisation de travaux de rénovation dans les 3 années suivant l’achat, représentant au moins 25 % du coût total de l’opération.

Le calcul du montant maximum financé par le PTZ dans l’ancien repose sur les mêmes plafonds que pour l’achat neuf.

Il est aussi possible d’acheter un logement social ancien (issu du parc HLM) en combinant un PTZ jusqu’à 10 % du total de l’opération, avec un prêt immobilier qui couvrira les 90 % restants.

NOS ARTICLES LIÉS