Mon historique
Conseils en achat immobilier

Le rétroplanning du déménagement pour bien vous organiser

Publié le

couple portant un carton volumineux

Nexity fait le point sur toutes les étapes clefs de l'élaboration d'un calendrier pour que votre déménagement se déroule dans les meilleures conditions.

Vous êtes enfin propriétaire ou locataire d’un bien immobilier ? Qu’il s’agisse d’une maison neuve ou d’un appartement ancien, votre déménagement doit être préparé en amont ! Prévenir les organismes privés et publics, anticiper le changement d’école de vos enfants, rassembler vos papiers personnels avant le déménagement… Comme tout bon "chef de projet", fixez-vous un calendrier et tâchez de le tenir rigoureusement. Pour vous aider dans vos démarches, découvrez le rétroplanning de déménagement complet que nous mettons à votre disposition !

Avant même d’aborder le rétroplanning

Résiliez votre bail (si vous êtes locataire) :
Relisez votre bail pour connaître les conditions de résiliation et surtout le délai à respecter. Puis résiliez votre bail en informant votre propriétaire par lettre recommandée.

Résiliez votre bail (si vous êtes propriétaire) :
Envoyez un courrier au syndic.

Faites le tour des déménageurs :
Demandez un devis à plusieurs entreprises (entre 3 et 5) pour comparer prestations et prix. Ils doivent venir chez vous et le devis doit être entièrement gratuit. Ils estimeront le volume à déménager, les difficultés éventuelles (étages, accès difficile), la distance entre les deux logements. Si le volume à déménager est limité... tout comme votre budget, vous pouvez aussi choisir de louer un utilitaire et d'emprunter les biceps de votre bande d'amis !

Fixez une date de déménagement avec le déménageur :
Attention : si vous le pouvez, évitez de planifier dans votre rétroplanning le déménagement entre juin et septembre souvent synonyme de période d’emménagement pour les étudiants.

Commencez la recherche d'une nouvelle école pour vos enfants :
Renseignez-vous sur les établissements figurant dans votre nouveau secteur scolaire. Nous vous recommandons également de prendre connaissance de la date de rentrée scolaire de vos enfants (qui peuvent différer suivant les classes) et ainsi la prendre en considération dans votre rétroplanning de déménagement.

Deux semaines avant le déménagement

Procédez à l’état des lieux d’entrée et de sortie :
Si vous êtes locataire, vous devez effectuer un état des lieux pour la sortie de votre logement et un état des lieux pour l'entrée dans votre nouveau logement. Prévoyez donc un créneau dans votre rétroplanning pour y prévoir des rendez-vous avec votre ancien et votre nouveau propriétaire. Pour plus de facilité, arrangez-vous pour réaliser l'état des lieux d'entrée de votre nouveau logement dans un premier temps, avant le déménagement, puis l'état des lieux de sortie de votre ancien logement, après le déménagement.

Gérez votre abonnement Internet et téléphonie :
Si vous avez un abonnement, faites couper la ligne le lendemain du jour J, et demandez un nouvel abonnement pour votre futur logement. Dans certains cas, si vous restez dans la même zone, vous pourrez même faire suivre votre abonnement sans couper l'ancienne ligne. Si votre nouveau logement le permet, profitez du déménagement pour envisager une solution groupée (téléphone, télévision et Internet), très avantageuse financièrement.

Résiliez votre contrat d’abonnement en eau :
Si vous habitez/emménagez dans un logement collectif, vous n'avez aucune démarche à effectuer. Si vous vivez/emménagez dans un logement individuel, résiliez votre contrat, et contactez le nouveau service des eaux auquel vous serez rattaché.

Résiliez votre abonnement gaz et électricité :
Informez votre agence actuelle de votre départ et contactez la nouvelle agence. Le marché de l'énergie est désormais ouvert grâce à la loi NOME, profitez-en en comparant les offres au tarif réglementé et celles au tarif de marché. Il existe des offres "électricité", des offres "gaz" et des offres "bi-énergie".

Cette loi NOME permet aussi aux particuliers ayant choisi une offre de marché de revenir à tout moment aux tarifs réglementés et le Code de la Consommation oblige les fournisseurs à communiquer sur leurs tarifs, la durée du contrat, les conditions de résiliation, les modalités de remboursement en cas d'erreur de facturation...

Prévenez votre établissement bancaire d’un changement d’adresse :
Informez tous les établissements concernés de votre changement d'adresse par simple courrier ou par Internet si l'établissement le permet.

Prévenez votre assureur :
Informez l'assureur de votre domicile actuel de votre déménagement. Il vous faudra souscrire une nouvelle assurance multirisque habitation pour votre nouveau logement.

Pensez au changement d’adresse sur votre carte grise :
Demandez un certificat de non-gage auprès de votre ancienne préfecture si vous changez de département.

Informez votre bureau de poste avant votre déménagement :
Cinq jours avant le jour J minimum, demandez à la poste la réexpédition automatique de votre courrier. Ce service est payant et dure de six mois (23 euros) à un an (41 euros).

>> À lire également : La to-do liste indispensable pour un premier emménagement.

Post-rétroplanning : apres votre emménagement

Changez vos papiers personnels et ceux de votre véhicule :
Changez votre carte grise et, le cas échéant, l'immatriculation de votre véhicule dans les quinze jours. Pensez aussi à faire modifier les autres papiers officiels comme la carte d'identité ou le passeport : ce n'est pas obligatoire, mais c'est gratuit et cela peut simplifier des démarches ultérieures.

Communiquez votre nouvelle adresse aux organismes intéressés :
À votre employeur, à la Sécurité sociale, à votre mutuelle, à votre Caisse d'allocations familiales, aux Assedic, à l'Urssaf, à votre caisse de retraite, au Centre des impôts et à la Trésorerie de votre ancien domicile, aux publications auxquelles vous êtes abonné(e).

Pour continuer à exercer votre devoir de citoyen :
Inscrivez-vous sur la liste électorale de votre nouveau domicile.

Quand arrive la saison des impots…

Impôts sur le revenu :
Vous devrez régler l'impôt en cours auprès de votre ancienne perception.

Taxe d´habitation :
Vous devrez payer la taxe d'habitation du logement occupé au 1er janvier de l'année en cours, et ce quelle que soit la date de votre déménagement.

Impôt foncier (pour les propriétaires) :
Il concerne le logement que vous occupiez au 1er janvier de l'année en cours. Vous pouvez les régler au prorata temporis, c'est-à-dire seulement pendant la période où vous avez occupé les lieux. Négociez cet arrangement avec l'acheteur de votre ancien logement au moment de la vente.

Nos conseils quant au rétroplanning du déménagement

Donnez-vous du temps : comme tout projet important (mariage, grand voyage), un déménagement peut se préparer plusieurs mois à l’avance. Parfois jusqu’à 12 mois pour certains rétroplanning ! De cette façon, vous éviterez le stress et prévoirez jusqu'au moindre détail.

Dans un premier temps, au démarrage du rétroplanning de déménagement, nous vous conseillons d’investiguer sur le nom de l’ancien occupant des lieux : cela vous fera gagner un temps précieux pour la suite de vos démarches (électricité, gaz, téléphone et autres). Si le logement a été inoccupé pendant une longue période, ce travail de recherche sera plus fastidieux. N’hésitez donc pas à allouer un délai plus important dans votre rétroplanning pour effectuer au mieux cette étape essentielle.

Bon à savoir

Vous allez déménager ? Afin de vous faciliter, Nexity a développé différentes solutions d'accompagnement, dont :
> un site dédié au Déménagement pour vous soulager dans vos démarches et votre installation
> un site dédié aux Économies sur les contrats internet, TV, mobile et énergie.

NOS ARTICLES LIÉS