Une question ? Un conseiller est à votre service.

Coronavirus & immobilier :

Quelles conséquences pour votre futur achat ?

Parce que les inquiétudes économiques liées au Covid-19 suscitent actuellement de nombreuses questions de la part de nos clients et futurs acquéreurs, les experts Nexity vous apportent des réponses concrètes pour mieux appréhender les problématiques liées au coronavirus et l’achat d’un bien immobilier comme :

   

Notez en préambule que les banques font partie des commerces « indispensables » encore autorisés à être ouverts par le gouvernement. Toutefois, préférez l’échange par mail avec votre banquier, afin de préserver votre santé et la-sienne.

 

 

 

2min pour tout comprendre en vidéo

 

 

 

Votre crédit a été accordé avant le coronavirus ?

 

Contacter son banquier et se montrer patient

 

C’est un fait : tous les secteurs économiques français sont aujourd’hui impactés par cette crise du coronavirus. Aussi, nombreux sont les acheteurs et futurs acquéreurs devant faire face à une baisse partielle de leurs revenus. C'est pourquoi les banques sont actuellement extrêmement sollicitées, tant par les professionnels que les particuliers.

 

Ne perdez donc pas de temps : si vous êtes en difficulté, contactez sans plus attendre votre banquier afin de discuter avec lui des possibles modalités et flexibilités dans le remboursement de votre crédit immobilier en cette période de coronavirus.

 

 

Négocier un nouvel échéancier de remboursement de votre prêt immobilier

 

Il n’est pas rare (mais pas systématique !) que les banques puissent mettre en place des reports d’échéance ou modulations du montant de l’emprunt.

 

La plupart d'entre elles proposent de diminuer les mensualités de 10 à 30 % de l’échéance, au bout de 2 ans de remboursement et dans la limite d’un allongement de la durée du prêt sur 2 ans maximum.

 

Reportez-vous donc en premier lieu à votre contrat et vos Conditions Générales de Vente. Notez que tout report d’échéance ou modulation donnera lieu à un avenant, précisant le nouvel échéancier de remboursement de votre prêt immobilier. Aussi, préparez-vous à voir augmenter le coût de votre crédit, toute pause dans les mensualités impliquant une augmentation des intérêts à verser.

 

 

Des banques qui devraient faire preuve de flexibilité

 

Toutefois, la Société Générale a fait savoir qu'elle "fera preuve de flexibilité, en permettant aux particuliers d’échelonner sans frais leurs échéances de crédit à la consommation et de prêts immobiliers".

 

Et d’autres banques comme la BNP, la Banque Postale et plusieurs enseignes de Banque Populaire déclarent étudier toutes les dispositions possibles pour limiter l’impact pour leurs clients. Elles agissent en attendant au cas par cas.

 

 

Apriori pas de report général des échéances de paiement

 

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, ayant déclaré vendredi 20 mars sur BFM Business que "les ménages sont en situation de pouvoir d'achat préservé à travers heureusement la prise en charge de leur rémunération via notamment le chômage technique", un report général des échéances de paiement des crédits immobiliers semble aujourd'hui hors de propos.

 

 

 

 

Coronavirus et signature chez le notaire

 

Privilégier si possible la signature à distance

 

Vous deviez signer votre acte de vente et devenir propriétaire d’un nouveau bien immobilier ? Là encore pas de miracle : vous devrez sans doute prendre votre mal en patience. En effet, il arrive que des études notariales soient complètement ou partiellement fermées pendant l’épidémie de coronavirus.

 

Heureusement, de nombreuses études travaillent en effectifs réduits et pratiquent la dématérialisation. Aussi, sans doute aurez-vous le bonheur de signer votre acte de vente à distance via le procédé de signature électronique.

 

 

Les consignes claires de la Chambre des notaires

 

Car à la Chambre des notaires de Paris présidée par Maître Bertrand Savouré, les consignes sont claires :

 

  • • Toutes les signatures qui ne requièrent pas de déplacements ou de rencontres physiques peuvent être maintenues.
  • • Les notaires déploient actuellement des solutions de signature d’actes authentiques à distance.
  • • Pour les autres signatures, soit elles peuvent être différées et il faut alors le faire
  • • Soit elles ne le peuvent pas et chaque notaire doit apprécier si le déplacement de clients est justifié par un « motif familial impérieux » comme l’indique le décret du 14 mars et si la présence physique éventuelle peut respecter les mesures sanitaires impératives.

 

 

Des vendeurs dans la même situation que vous

 

L’autre facteur important à prendre en compte est que le vendeur du bien va se retrouver dans la même situation que vous, que vous ayez ou non le même notaire. Les démarches de mise en vente étant fastidieuses, nul doute que vous trouverez un terrain d’entente quant à un allongement de la durée avant signature.

 

 

Objectif 60 jours !

 

Le délai de 45 jours s'avérant actuellement vraiment court pour permettre à l'acheteur d'effectuer toutes ses démarches et d'obtenir l'accord formel et définitif de sa banque, l’acheteur dispose de 60 jours pour faire savoir au vendeur s'il a ou non obtenu son prêt. À ne pas négliger !

 

 

 

 

Rechercher un financement en période de coronavirus

 

La priorité : rallonger votre délai légal d’obtention de crédit

 

Vous avez trouvé l’appartement de vos rêves, dans un programme neuf ou dans l’ancien, et vous avez déjà signé votre compromis de vente ? Là encore, patience et persévérance seront vos maitres mots, car les délais d’obtentions de prêts vont nécessairement s’allonger.

 

Si certaines banquent gèlent certains ou tous leurs dossiers, la grande majorité des banques continue à traiter les demandes de prêts immobiliers, mais en rallongeant les délais (banquiers et équipes techniques en télétravail, sous-effectifs…)

 

Un bon conseil serait de joindre toutes les parties prenantes à la vente, pour rallonger votre délai légal d’obtention de crédit (par défaut 45 jours).

SIMULEZ VOTRE CAPACITÉ D'EMPRUNT

Découvrez en quelques clics votre capacité d'emprunt pour votre achat immobilier, grâce à notre simulateur simple, rapide et précis.

La signature électronique plébiscitée en période de coronavirus

 

Contactez sans plus attendre votre banquier sans oublier de lui demander s’il dispose d’un procédé de signature électronique, afin d’aller plus vite et de réduire les risques de contagion liés au coronavirus.

 

 

La bonne nouvelle Crédit Logement

 

Afin de participer à l’effort collectif visant à limiter la propagation du Covid-19, Crédit Logement a notamment généralisé le recours au télétravail, facilitant ainsi la réponse aux attentes des clients de ses partenaires. Ils privilégient par ailleurs le dialogue avec les emprunteurs rencontrant des difficultés de remboursement de crédits.

 

 

 

Quels taux immobiliers après le coronavirus ?

 

Des taux qui devraient rester bas

 

L’autre crainte des particuliers quant à l’impact du coronavirus sur l’immobilier, serait une possible remonté des taux d’intérêt. Et pour cause : depuis mi-janvier, les taux d’emprunt étaient retombés en territoire négatif, à un niveau inédit depuis début octobre 2019 (-0,34%).

 

 

L'appui de la Banque Centrale Européenne

 

Mais pas de panique : la BCE (Banque Centrale Européenne) ayant déclaré qu’elle ne tolérerait pas d’écartement accru entre les rendements, tout en annonçant une série de mesures destinées à encourager les crédits aux entreprises et aux particuliers.

 

Objectif : que les banques « puissent continuer à jouer leur rôle dans le financement de l’économie réelle à mesure que les effets économiques du coronavirus deviendront apparents » comme indiqué dans le communiqué de la BCE.

 

Tous les voyants semblent donc au vert quant à une continuité des taux attractifs.

 

Calculez votre économie
d'impôt avec pinel

Calculez votre économie d'impôts

 

 

 

Vous souhaitez acheter ou investir dans l'immobilier ?

 

Des experts qui se veulent rassurants

 

Vous souhaitiez investir dans l'immobilier locatif ou acquérir votre résidence principale, et vous craignez que le coronavirus ait un impact négatif sur l'immobilier ? Tous nos experts se veulent rassurants.

 

  • • Les transactions immobilières vont-elles continuer après le Covid-19 ? Oui.
  • • Y aura-t-il encore des locataires à la recherche d'un logement avec le coronavirus ? Oui.

 

 

L'immobilier, valeur refuge après le coronavirus

 

Si cette crise sanitaire aura forcément des répercussions économiques, l'immobilier apparaît plus que jamais comme la valeur refuge par excellence.

 

  • • Les français continueront à déménager pour le travail ou un changement de vie
  • • Les étudiants vont continuer leurs études et chercher à se loger
  • • Loger les seniors va rester une préoccupation de nombreux ménages

 

Rassurez-vous : avoir un toit au-dessus de la tête restera un besoin primaire, même après le coronavirus !

 

 

Découvrez nos programmes immobiliers neufs

Des résidences modernes, idéales primo-accédants et investisseurs !

PROGRAMME EXCEPTION

Avant-première

dernières opportunités

A partir de 345 000 €

dernière opportunité

A partir de 362 000 €

Calculez votre prêt
à taux zero

Calculez votre prêt

 

Comment Nexity vous accompagne pendant cette période ?

 

Toutes nos équipes se sont organisées pour assurer une continuité de service et restent donc joignables par téléphone et par mail afin de répondre à vos questions et vous accompagner au mieux dans vos projets immobiliers.

 

Pour nos clients, nous vous rappelons que vous pouvez également effectuer vos demandes dans votre Espace Privé Client MyNexity et accéder ainsi à tous les documents liés à votre contrat.

 

Nexity et toute son équipe s'inscrivent pleinement dans la démarche de solidarité nationale et savent pouvoir compter sur votre soutien et votre compréhension dans ces difficultés inédites, comme vous pouvez compter sur l’accompagnement de NEXITY.

 

immobilier-coronavirus